Ta question: Qui aller voir pour faire un avortement?

à l’hôpital, en cabinet médical (gynécologues, médecins généralistes, sages-femmes) pour l’avortement médicamenteux, dans des centres de planification et des centres de santé, dans certains centres de santé pour la réalisation de l’IVG instrumentale.

Comment prendre RDV pour avortement ?

Tu dois prendre contact avec un professionnel de santé, médecin, sage-femme ou gynécologue. Pour cela, tu peux prendre rendez-vous à l’hôpital public ou privé, en centre de planification, en cabinet privé, en centre de santé, ou encore en centre d’Interruption Volontaire de Grossesse.

Où je peux faire un avortement ?

L’IVG instrumentale (chirurgicale) est pratiquée obligatoirement en établissement de santé (hôpital ou clinique). L’IVG médicamenteuse est pratiquée en établissement de santé (hôpital ou clinique), en cabinet de ville, en centre de planification ou en centre de santé.

Comment se passe le 1er RDV pour IVG ?

Après confirmation de la grossesse, et si celle-ci n’est pas désirée, un premier rendez-vous doit être pris chez un médecin généraliste, une sage-femme ou dans un centre de planification. Une prise de sang, un examen gynécologique et/ou une échographie sont réalisés.

Comment prendre RDV au planning familial ?

Pour prendre RDV avec le centre de planning familial, contactez le secrétariat au 01.53.36.41.08. du lundi au vendredi de 10h à 16h30 ou directement sur place (de 9h à 17h).

C\'EST INCROYABLE:  Pourquoi il ne faut pas donner du sel au bébé?

Qui appeler pour un avortement ?

Un N° vert pour l’IVG

Si vous avez des questions sur l’interruption volontaire de grossesse, contactez le numéro vert 0800 08 11 11. Ce numéro est gratuit (accessible en métropole et dans les DOM), et ouvert le lundi de 9h à 22h et du mardi au samedi de 9h à 20h.

Quels sont les différents types d’avortement ?

L’incidence pour l’ensemble des grossesses est probablement plus élevée, car certains avortements très précoces sont pris pour un retard de règles.

  • Précoces ou tardifs.
  • Spontanés ou induits. …
  • Menacé ou inévitable.
  • Incomplet ou complet.
  • Récidivants (également appelés avortements à répétition. …
  • Manqué
  • Septique.

Qui a le droit d’aller au planning familial ?

Il est ouvert à tous, femmes comme hommes, hétérosexuels, homosexuels, lesbiennes, personnes trans… mineurs comme majeurs. Les personnes mineures peuvent d’ailleurs s’y rendre sans l’autorisation de leurs parents, c’est anonyme et gratuit.

Qui s’occupe du planning familial ?

Les missions du planning familial sont multiples. Conseillers conjugaux, travailleurs sociaux et médecins travaillent de concert pour éduquer, orienter, aider. En France, le financement des centres est assuré par les conseils généraux.

Pourquoi se rendre au planning familial ?

Les centres sont des lieux d’écoute, d’informations et d’entretiens avec des conseillères et des médecins, tenues au secret professionnel, formé(e)s aux questions liées à la vie sexuelle et affective, et qui vous accueillent sans jugement.